Femme enceinte sexe sexe fanfiction

femme enceinte sexe sexe fanfiction

...

Hôtel de sexe la pénétration sexuelle

Je ne vais pas vous le cacher non plus, j'étais fou de joie. Comment ça vous avez du mal à l'imaginer? Bref, je vais faire comme si je n'avais rien entendu. Nous rompîmes le baiser en entendant Kiba hurler après Naruto.

Après avoir rejoins alors le reste de notre promotion dans le salon nous vîmes qu'ils étaient tous, mais alors tous saouls. Ils se lançaient des défis, Naruto qui s'était mit lui aussi à boire, se transforma en sexy no jutsu sous le défi du: Le dit Naruto fonça tête baissée, comme d'habitude. Le problème c'est qu'il c'est transformé en omettant de garder ses vêtement.

Je vous laisse imaginer son degré d'alcoolémie. Donc pour sa sécurité vis-à-vis des autres je décidai de lui prêter un short blanc et un tee-shirt bleu avec le symbole Uchiwa dans le dos. L'autre problème c'est qu'il était diablement sexy avec, du coup c'est moi qui me suis mis à boire. La soirée a dû se terminer vers cinq ou six heures du matin et je ne sais même pas si tout le monde est rentré sans problème. On est monté dans ma chambre et là on a…. Opération récupération de mémoire terminée.

Je regarde le dobe, lui recouvre le corps d'un drap, manquerait plus qu'il soit malade, je l'embrasse alors sur ses fine moustache de sa joue symbole du démon renard en lui et il commence doucement à se réveiller. J'étais à la recherche de mon caleçon, quand Naruto m'attira en arrière sur le lit et me réclama un vrai baiser avant de rester paresser encore un peu dans "notre lit".

Et me dirige vers la salle de bain. Là-dedans je découvre Choji qui dort dans la baignoire à droite, Shikamaru sur le tapis de bain en face de moi. Dans le coin à gauche il y a la douche et au bout de la pièce un meuble avec double vasque incrusté, quatre miroirs amovibles surplombant ceci. La pièce est clair, complètement carrelée.

Le sol est en damier blanc et vert foncé, les mûrs blancs coupé d'une frise verte à mi hauteur, la baignoire est verte ainsi que la douche et les vasques. La pièce apparaissait comme précieuse. Je vais dans la chambre de mon frère. Cette pièce me fait toujours frissonner. Elle est si sombre. Les mûrs, sont rouge sang, les petit meubles qui composent la pièce sont noir. Le lit double au centre de la pièce avec la fenêtre derrière celui-ci.

Ne me demandez pas comment elles arrivent à tenir à cinq dedans, je me le demande moi-même. Sakura a le pied droit de Temari dans la figure, Hinata sert un coussin contre elle, Tenten a un shurikens dans la main et Ino ronfle. Après ce superbe spectacle, je descendis, traversant le couloir beige, le parqué sombre craque sous mes pieds.

Je tourne à gauche avant l'entrée. J'y découvre Neji et Lee sur le canapé, Kiba avec Akamaru sur lui en travers d'un fauteuil à gauche de celui-ci, Shino dans le deuxième à droite et Kankuro sur la table basse en bois. Derrière lui il y a la télévision, les meubles sont en chêne et le canapé plus les fauteuils dans les tons beige. A gauche, la salle à manger est jointive au salon, une immense baie vitrée sur le mur droit, au centre une grand table en hêtre recouverte d'une nappe blanche apparemment sale, sur le mur gauche un buffet avec la vaisselle en porcelaine.

Les mûrs du salon et de la salle à manger sont d'une couleur jaune orangé ou trône quelques cadres, unique et dernier souvenir de mon clan.

L'horreur de la pièce m'interpelle alors, cannettes, bouteilles de saké, paquets de chips, saucisses, bonbons, ramens et autres un peu partout.

Mais une chose était sûre, je ne serais pas le seul à ranger! Je me dirige vers la cuisine et ramène le nécessaire pour déjeuner sur la table de la salle à manger après avoir viré une vingtaine de bouteille et changer la nappe.

Je fais un max de bruit pour réveiller les paresseux qui dorment dans le salon formant avec la salle à manger une seule pièce. Comment ça je ne suis pas gentil? Vous croyez m'apprendre quelque chose là? Ce n'est pas la question de toute façon, il presque 10h30 et il est temps qu'ils se lèvent.

J'avais fini de mettre la table et le premier à se réveiller fut Kankuro faut dire que j'avais fait exprès de le pousser en bas de la table basse. Le boum qu'il fit en tombant, fît se lever tous ceux de la pièce en trente secondes kunai en main. Quelle bande d'idiots, je vous jure. Kiba s'installe en bout de table avec gauche Kankuro suivit de Neji, puis à droite Shino et Lee. Pendant qu'ils se mettent à table, je monte dans la salle de bain pour réveiller Choji en ouvrant le robinet au dessus de sa tête orienter vers "glacial".

Pour Shikamaru, là l'accueil fût un galèèèèèèère lorsque je lui jetai du linge sale sur la figure. Arrivé dans la chambre de mon frère, j' hurle:. S'apercevant que ce n'était qu'un rêve, elle me dit de ne pas la regarder car elle n'est pas présentable, Ino lui souffle encore à moitié endormi que de toute façon un grand front sera toujours laid, s'en suivi alors:. Je sortis de la pièce juste avant que la porte ne claque à cause d'une mini tornade provoquée par un éventail.

Après ce petit discours très poétique de Temari je les entendis tous se lever et descendre les escaliers, pendant ce temps je partis sortir de son cocon de chaleur une blonde, qui d'ailleurs n'était pas encore redevenu un garçon. Je descendis alors et m'assis à coté de Shikamaru qui était à coté de Lee En face de Shikamaru il y a Temari suivi de Hinata et Tenten, les deux furies se disputèrent pour savoir laquelle des deux s'assiérait entre moi et Choji, je pousse un soupir avant de m'apercevoir que plus personne ne parle, je dirige alors mon regard vers l'objet de leur attention.

Là devant la table où tout le monde est réuni, Naruto est en train de se frotter les yeux seulement vêtus d'un boxer noir où est imprimée l'effigie des Uchiwa et d'un de mes fidèles tee-shirts ce qui surprend tout le monde. Il longe la table, passe devant Sakura et Ino qui figées se tiennent toujours chacune par le col, et s'Install tranquillement à la place qu'elles se disputaient quelques secondes avant.

Dépité Sakura se place en bout de table avec à droite Ino. Naruto se tourne alors vers moi et m'embrasse sur la joue, je devins couleur tomate pendant qu' Hinata s'évanouit. Sakura et Ino hurle qu'elles vont lui faire une tête au carré. Le reste de la matinée se passa en bagarres à tout bout de chants pour déterminer qui rangerait quoi. J'ai même failli ne plus avoir de maison à cause de mon blond, il voulait régler le compte de Sakura à coup de rasengan, car elle n'arrêtait de me coller.

Faut dire qu'avant il s'en fichait, mais la Sakura n'a pas compris pourquoi. Je n'étais pas contre mais ma maison si! Tous finirent par partir vers 12h3O. Heureusement pour leur survie, ils avaient tous rangé.

L'après midi se passa calmement, ce qui est étrange quand on est avec Naruto me direz vous. D'ailleurs je suis justement en train de le regarder, c'est quand même bizarre qu'il ne se soit pas retransformé car là il est 5 heures de l'après midi et Mr dort comme une marmotte depuis le déjeuner. Je me décide à le réveiller et il m'embrasse, dieu que c'est bon! Puis d'un seul coup il se dirige vers les toilette et vomis.

J'ais pas une halène qui sent à se point là? Qu'est ce que c'est que ce bazar? Je le rejoins donc et lui demande:. C'est parce que quand je le fais sortir il peut être sous trois formes, Kyu-kyu et de la taille d'un chat, Kyu un poney, est Kyubi sa taille originel. Naruto lui répondit que oui tout en se rasseyant sur le lit avec Sasuke, il se mordit le pouce, glissa le sang sur le sceau du démon renard appliqua sa main et pouf, un kyu en sortit.

Le dit renard se mit à bailler apparemment il devait dormir comme son porteur. Sasuke et Naruto Kyu sursaute. J'avais du mal à me lever le matin pour aller au boulot et dès que je rentrais, soit j'avais le droit aux bisous et câlins soit à rien du tout, et rien c'était rien. Elle se rattrapait en pleine nuit cependant, sauf que moi, j'avais vraiment besoin de dormir. Le lendemain, mon réveil sonna à 7h00, Bella dormait encore, je pris mon petit déjeuner et partis sous la douche et là encore, à croire qu'elle m'entendait dans son sommeil, elle me rejoignit chaque matin dans la douche avec son petit sourire en coin.

Je suis épuisé et je ne sais même pas comment il arrive encore à monter, lui dis-je en mettant ma serviette autour de ma taille. Bella en quatre jours, on a fait l'amour 9 fois, tu te rends compte? Il faut juste que je récupère. Je me préparais et partis dans la cuisine, Bella mangeais une énorme assiette de pancakes. Je préférais ne rien dire avant qu'elle me lance l'assiette à la figure. Je m'en voulais déjà de lui avoir fais cette petite scène, il avait vraiment l'air fatigué mais quand je me réveillais la nuit et que je le voyais près de moi, mon bas ventre émettait des petites vibrations et il fallait qu'Edward calme tout ça, j'en avais envie tout le temps.

Je me promis de lui faire un bon repas pour le diner et de le laisser tranquille ce soir et cette nuit et peut-être demain matin. On verra pour le dernier point. Je l'aimais encore plus qu'avant, il me chouchoutait et me disait toujours à quel point j'étais belle et désirable. Il m'avait acheté une petite nuisette pour femme enceinte et je voyais ses yeux pétillaient de désir.

J'avais rendez-vous avec Alice et Rosalie. Il me fallait des vêtements pour finir ma grossesse, je voulais prendre une robe longue et il me fallait quelques accessoires. J'avais déjà tout acheté mais Alice pas encore, elle voulait acheter plusieurs petites choses chaque fois plutôt qu'une fois d'un coup. Elle aimait tellement être enceinte. J'étais toujours en manque, je me suis rendu compte qu'il ne voulait pas me vexé en disant qu'il en pouvait plus et qu'il aimerait souffler un peu, je me suis senti mal pour lui.

Je vous conseille d'attendre jusqu'à samedi même et le faire dans la nuit comme ça, tout le dimanche vous pouvez rester dans le lit. On fit les boutiques et on parla toute l'après midi. J'achetais des vêtements pour ma grossesse mais aussi deux ensembles de lingerie et une petite nuisette bleue en soie. Je trouvais aussi des huiles de massage parfumées. Ça nous fera pas de tord de toute façon.

Après le boulot, je partis directement au café voir Emmett et Jasper. Ils étaient déjà là et c'était mon imagination ou Jasper avait l'air aussi fatigué que moi? Emmett me tendit une bière, je bus presque la moitié d'un coup. Ça faisait du bien, je retirais ma veste et soufflais un fois assis. Elle m'a réveillé à 2h30 ce matin et m'a presque sauter dessus dans la douche, puis elle m'a bien sur fait la gueule parce que j'étais en retard et je n'ose même pas rentrer chez moi.

Tu as eu des centaines de femmes dans ton lit et tu n'arrive pas à satisfaire ta propre femme? Au fil de la conversation, je me rendis compte que c'était pareil pour Jasper et ça été comme ça pour Emmett, il nous avoua qu'il le faisait plus pour lui faire plaisir et évitez qu'elle lui fasse la gueule toute la journée.

Je rentrais vers 18h30, j'avais mis plus de temps que prévu, je stressais un peu, je ne voulais pas que Bella soit mal par ma faute, j'allais lui en parler et attendre sa réaction. Je culpabilisais un peu vis-à-vis d'Edward, Rosalie m'avait bien dit que c'était normal d'avoir envie mais il fallait choisir le bon moment, elle comprenait Edward d'être un peu fatigué. Dès qu'il rentrait d'un boulot, je lui sautais dessus. J'avais trop d'amour et d'envie pour le laisser respirer.

Donc, je pris sur moi et me promis que jusqu'à samedi, ça allait être que pour lui et que je le forcerais pas. J'étais passé chez l'esthéticienne avec les filles, épilation et manucure toute la journée. Une vraie après midi fille. Une fois rentré, j'avais pris ma douche, mis une crème parfumée et mes sous-vêtements.

J'avais mis un pantalon de pyjama et un top pour femme enceinte. J'avais toujours trop chaud en ce moment. Je lui préparais de la mousse au chocolat ainsi que du chili corn carne, je ne raffolais pas de ce plat mais Edward adorait, j'avais demandé la recette à Esmée. J'avais acheté une bouteille de vin blanc, son préféré et avais mis de la musique douce en fond. La table était mise. Edward entra vers 18h Je restais dans la cuisine et continuais le plat.

Je l'entendis venir et il s'arrêta devant la table. Je lui fis un sourire et le pris dans mes bras. Il me fit un baiser dans le cou et je dus me retenir de ne pas lui demander de me faire l'amour sur la table. Il m'embrassa tendrement et partit dans la salle de bain. Encore une fois, je dus mettre tout mon self contrôle en marche pour ne pas le rejoindre sous la douche où il était nu et … stop.

Je lui versais un peu de vin et moi du jus de pomme, il revint dix minutes plus tard et y a que là, que je remarquais ses cernes qu'il avait sous les yeux.



femme enceinte sexe sexe fanfiction

Et l'héritier, le premier né est Plus vieux de 5 minutes. En si peu de temps beaucoup de bébé sont arrivé. J'en suis contente, comme ça mon bébé n'est pas seul. Daisuke à souffler sa première bougie, entouré de ses parents et grands-parents. Ça m'a fait tellement bizarre Ce jour-là, Ikuto et moi on se prenait le bec, il se moquait de moi et moi j'avais mal, très mal. Le pauvre, il sera aussi chiant que son père! Il a de la chance ce petit! Il sera sauvé avec mon caractère. Daisuke à maintenant 3 ans, parle, court, a un sacré carafon, ressemble à son père sauf les yeux, il a les mien , fait craquer toute les servantes et le peuple et très proche de Hyuna.

Hyuna a maintenant 2 ans, elle est petite, toute timide, ressemble aux deux parents, blonde, aux yeux violet foncé, très proche de Daisuke. Utau et moi nous étions dans le salon, assis sur le canapé. Une main sur notre ventre. Car oui nous sommes enceinte, elle a 1 mois de plus que moi. Je suis à mon 8ème et elle au point d'accoucher.

Crie Daisuke en courant vert moi. Tu peux me raconter encore ton histoire avec papa? A l'annonce de ma grossesse à mon petit garçon, il m'a sauté dans les bras. Ikuto et moi depuis longtemps, Daisuke devait avoir un an et demi, on voulait un autre enfant mais je trouvais que c'était trop rapprocher.

Je voulais profiter et apprendre avec mon premier enfant, et qu'il soit plus grand pour comprendre les choses. Deux jours après ce petit moment de tendresse entre mère et fils, Utau mis au monde une nouvelle princesse: Kukai voulait un garçon, tant pis. Et le mois d'après, je donne naissance au Prince Hisoka Tsukiyomi.

Au grand bonheur de Daisuke et Ikuto. Daisuke a 16 ans et apprend déjà comment gérer un royaume. Je n'étais pas du tout d'accord qu'il apprenne maintenant, il est trop jeune. Mais le père d'Ikuto n'en faisait aussi qu'à sa tête.

Toute les Princesses veulent mon fils comme mari. Toutes les duchesses veulent mon fils comme gendre Mon fils est très beau, même magnifique. Mais je refuse toujours. Je veux que mon fils se mari par amour, pas avec un mariage arrangé. Hisoka a maintenant lui 13 ans. Il a un visage d'ange. Il peut avoir tout ce qu'il veut lui aussi. La fille d'Utau, Meïya, est sa meilleure amie.

Et Maeko, notre petite dernière, qui a 8 ans. Daisuke l'appelle ma petite poupée, car elle a le teint très pale, un visage magnifique comme une poupée. Elle est toute calme. Elle tient de qui, je me le demande? Tu me donne une allergie.

Je suis allergique de toi! Horrible et sans émotions? Il est mort il y a 1 mois. Je suis allé avec lui dans mon monde pour le soigner Mais il n'y avait plus rien à faire, il était au dernier stade de la maladie En rentrant dans notre royaume, j'ai pleuré toute les larmes de mon corps, j'allais perdre une seconde fois mon père, définitivement.

Mes enfants et mon mari sont venus dans la chambre me prendre dans leurs bras. Un jour il est venu dans la chambre, m'a caresser les cheveux et il m'a dit: Je n'aime pas te voir ainsi Et grand-mère non plus. Cela fait 2 semaines que grand-père est mort. Tu devrais faire ton deuil. Grand-mère la commencé quand nous sommes partie de chez elle. Il a laissé une part de lui sur ce monde. Il a laissé ses gènes. Toi, Shijo et Ibiki. Et il est grand-père aussi.

Il a laissé une trace de lui. Nous sommes la maman. Ça me vieillis tellement Comme vous avez pu remarquer Daisuke et Hyuna ne s'aime pas.

On ne sait pas pourquoi, quand ils étaient enfant, inséparable. Puis petit à petit à l'âge de 13 ans pour Daisuke, ils s'éloignaient Pendant les repas, les soirées, sa part toujours en vrille ensemble, ça arrive que sa se finisse aux mains. Mais ce que mon fils ne sait pas, c'est qu'elle est amoureuse de lui, folle de lui, depuis longtemps, depuis le jour où il l'a sauvé.

Un jour Hyuna c'est fait agresser, il allait la tuer avec son épée, mais Daisuke ne la pas laisser faire. Quand le corps de son agresseur tomba par terre, sans vie, il la prit dans ses bras telle une princesse, lui a parlé d'un ton calme et rassurant.

Elle m'a dit qu'elle avait vu la peur et l'inquiétude dans les yeux de mon fils à ce moment-là. Un soir, je me suis enlever des bras de mon mari, et suis allé au salon. J'ai entendu des voix, j'ai reconnu celle de mon fils et de Hyuna. Soupire-t-il en levant ses yeux d'ambres. Tu ne fais que ça. Tu veux vraiment savoir? Commence à dire Daisuke et s'approchant de Hyuna.

Je ne comprends pas Daisuke Arrête de me faire tourner en bourrique!! Tu ne venais plus me chercher pour que je te regarde jouer au piano. S'il te plait, soupire Daisuke devant Hyuna. Il replace une mèche rebelle derrière l'oreille de Hyuna. Il avait trouvé mon point faible. Crie Daisuke en faisant les cents pas. Tu me rends dingue! Mais mon regard à changer sur toi, j'ai grandi.

Je m'étais éloigner de toi mais je te protégeais toujours. Combien de mec voulait t'avoir?!! Je les ai éloigné de toi! Il avait remarqué mes sentiments et pour me faire souffrir il voulait te tuer! Jamais tu ne me fais un sourire! Et ça me met en rogne! Tu ne peux pas savoir a qu'elle point! Je suis sortis avec plusieurs duchesse ou princesse pour t'oublier mais nan Tu ramenais toujours ta fraise!

Mais toi tu me fais toujours souffrir, toujours! Mon regard à changer quand j'avais 13 ans, je te trouvais magnifique. JE voulais t'embrasser à chaque fois que tu étais dans la même pièce que moi, voilà pourquoi je me suis éloigné de toi Hyuna. Maintenant que tu sais tout ça, dégage, il lui tourna le dos et pris sa tête entre ses mains. Je ne peux pas Elle l'enlaça par derrière collant sa joue contre son dos.

Je suis folle de toi, Daisuke. Depuis mes 11 ans. Tu étais mon prince charmant à partir de ce jour où je t'ai vu sur ton cheval noir et aller dans un champ avec qu'un seul arbre celui ou Ikuto m'a retrouver quand il devait se marier avec l'autre duchesse. Tu t'es mis à chanter avec la guitare de ta mère puis tu t'es endormi. Tu n'as même pas sentie ma présence. Je t'ai volé un baiser. Question discrétion ce n'est pas ton point fort, rigole Daisuke en se retournant pour faire face à cette jeune fille.

Et pendant 2 ans, ils ont gardé leur relation secrète. Mais un beau jour, notre fils, encore plus beau qu'avant, vient nous voir pour nous dire une annonce. Maeko s'installe sur les genoux de son grand-frère Hisoka, elle n'a que 10 ans mais ses deux frères la surprotègent. Des petits garçons sont tombé amoureux d'elle et Daisuke et Hisoka les vires directe quand elle rentre de l'école. Ils sont trop chou.

Elle se blotti dans le cou et regarde Daisuke assis devant nous. Vous avez du remarquer que je fréquente quelqu'un. Je vous avoue que je suis avec elle, depuis 2 ans. On voulait voir si ça aller marcher. Je suis fou d'elle. Demande Ikuto en prenant ma main dans la sienne. Je voulais profiter de notre amour tranquillement, sans qu'on lui impose tout pour etre une princesse ou reine.

Pose la question Maeko. Elle court vers la porte et l'ouvre avec ses tous petit bras. Elle s'avance vers la famille de son petit-ami. Ça fait bizarre je ne vous le cache pas. Alors que vous êtes ma marraine et mon parrain. C'était il y a deux ans, je sortais avec un homme du nom d'Alexis, ont été heureux, mais il y a 7 mois il m'a laissé tomber, j'ai appris que j'étais hermaphrodite et que de ce fait je pouvais tomber enceinte et c'est ce qui est arrivé.

Le jour où c'est arrivé, je le lui ai dit il m'a dit qu'il resterait, puis le matin je me suis réveillé et il m'a dit qu'il ne l'assumait pas, qu'il ne voulait plus avoir affaire à moi. Aujourd'hui je me remets doucement de ce qui m'est arrivé, sauf qu'aujourd'hui cela fait 7 mois que je suis enceinte et hormis la pièce peinte et décorer pour mon bébé, je n'ai ni meubles, ni vêtements, ni doudou, rien du tout je décide d'aller faire les magasins pour bébé, mais je me suis tellement fait huer et rejeter par les gens, que je ne sors pratiquement pas dehors, mais bon la je suis un peu obligé.

Tom Encore une nouvelle personne qui s'en va avec son premier enfant et son deuxième en préparation. Je suis vendeur dans un magasin pour enfants, tout ce qui est vêtements, meubles, tous objets liés à la grossesse. J'avoue que j'envie toutes ces personnes, depuis mon plus jeune âge quand je fermais les yeux, je me voyais avec deux enfants, un mari merveilleux qui me criera dessus car je ne peut pas dire non à mes enfants, à qui je pourrais faire des bisous, quelqu'un avec qui je pourrai sortir dans la rue et qui n'aurait pas peur de s'engager et d'adopter des enfants.

Vous l'aurez compris je suis gay. Bref j'espère un jour pouvoir trouver quelqu'un avec qui je pourrais partager tout ça. Je commence à me diriger vers les rayons pour les remplir, quand je vois un homme entrer dans la boutique c'est bizarres généralement ce sont les femmes qui viennent, il ressemble d'ailleurs étrangement à une femme mais il est vraiment très sexy.

Il a l'aire un peu perdue, je descends de mon échelle et je me dirige vers lui. Tom J'attrape cet homme par le bras, mais assez violemment ce qui fait que sa veste s'ouvre, laissant apercevoir son ventre qui est Mais si un jour je pouvais rencontrer un homme comme vous, qui seraient capables de mettre au monde mon enfant, je le montrerai au monde.

Votre petit ami doit être fier. Bill Je suis cet homme qui a été adorable avec moi, nous faisons rayon après rayons, il y a tellement de choix.

Bon j'ai presque tout table à langer, réceptacle à couches, chaise haute, berceau, siège auto, lit, poussette, vêtements, biberons et tout le tralala, il ne me reste plus que les doudous. Par contre c'est possible de se faire livrer car je vis au rez de chausser mais porter tout, tout seul.

Tom Je le regarde partir, il réajuste au mieux son long manteau pour que les gens ne puisses pas voir qu'il est enceint. Je n'ose même pas imaginer comment on réagit les gens avec lui ça a dut être dur. Il est 22h00 je rentre enfin chez moi, je prends ma douche mange un morceau et vais au lit. Le lendemain Bill Je suis chez moi, j'ai rangé tout mon appart pour accueillir le livreur. J'ai repensé toute la journée et toute la nuit à cet homme, le premier qui ne m'est pas rejeté.

.



Sex tape de stars dessin animé sexe

  • Video trio de sexe sexe nl
  • Je les ai éloigné de toi! Toi, Shijo et Ibiki. Elle n'arrive même pas à baisser la tête, elle arrive à marcher mais
  • ALLEMAGNE SEX LE SEXE YOUPORN
  • LIVE CAM DE SEXE LE SEXE NATACHA AMAL
  • Accro au sexe modèle sexe nancy

Sexe milf sex nue


Je trouvais aussi des huiles de massage parfumées. Ça nous fera pas de tord de toute façon. Après le boulot, je partis directement au café voir Emmett et Jasper. Ils étaient déjà là et c'était mon imagination ou Jasper avait l'air aussi fatigué que moi? Emmett me tendit une bière, je bus presque la moitié d'un coup. Ça faisait du bien, je retirais ma veste et soufflais un fois assis. Elle m'a réveillé à 2h30 ce matin et m'a presque sauter dessus dans la douche, puis elle m'a bien sur fait la gueule parce que j'étais en retard et je n'ose même pas rentrer chez moi.

Tu as eu des centaines de femmes dans ton lit et tu n'arrive pas à satisfaire ta propre femme? Au fil de la conversation, je me rendis compte que c'était pareil pour Jasper et ça été comme ça pour Emmett, il nous avoua qu'il le faisait plus pour lui faire plaisir et évitez qu'elle lui fasse la gueule toute la journée. Je rentrais vers 18h30, j'avais mis plus de temps que prévu, je stressais un peu, je ne voulais pas que Bella soit mal par ma faute, j'allais lui en parler et attendre sa réaction.

Je culpabilisais un peu vis-à-vis d'Edward, Rosalie m'avait bien dit que c'était normal d'avoir envie mais il fallait choisir le bon moment, elle comprenait Edward d'être un peu fatigué. Dès qu'il rentrait d'un boulot, je lui sautais dessus. J'avais trop d'amour et d'envie pour le laisser respirer.

Donc, je pris sur moi et me promis que jusqu'à samedi, ça allait être que pour lui et que je le forcerais pas. J'étais passé chez l'esthéticienne avec les filles, épilation et manucure toute la journée.

Une vraie après midi fille. Une fois rentré, j'avais pris ma douche, mis une crème parfumée et mes sous-vêtements. J'avais mis un pantalon de pyjama et un top pour femme enceinte. J'avais toujours trop chaud en ce moment.

Je lui préparais de la mousse au chocolat ainsi que du chili corn carne, je ne raffolais pas de ce plat mais Edward adorait, j'avais demandé la recette à Esmée. J'avais acheté une bouteille de vin blanc, son préféré et avais mis de la musique douce en fond. La table était mise. Edward entra vers 18h Je restais dans la cuisine et continuais le plat.

Je l'entendis venir et il s'arrêta devant la table. Je lui fis un sourire et le pris dans mes bras. Il me fit un baiser dans le cou et je dus me retenir de ne pas lui demander de me faire l'amour sur la table.

Il m'embrassa tendrement et partit dans la salle de bain. Encore une fois, je dus mettre tout mon self contrôle en marche pour ne pas le rejoindre sous la douche où il était nu et … stop. Je lui versais un peu de vin et moi du jus de pomme, il revint dix minutes plus tard et y a que là, que je remarquais ses cernes qu'il avait sous les yeux.

Je sais que je veux toujours … heu enfin tu sais mais je n'arrive pas à me métriser lorsque tu es dans les parages. Elle a rigolé et me la donnait. Il mangea son dessert et on partit dormir vers 22h On s'embrassa un moment puis je me blottis contre le torse d'Edward, il parut surpris mais ne dit rien.

Elle me suivait ou quoi? Dans lequel je fus ramené par ce baka de Naruto ,il y a de cela quelques années. Que pouvait-elle me vouloir? Je la vis prendre le même chemin que mon clone ,celui de ma maison. Elle possédait quand même de belles formes qui ne vous laissez tout sauf indifférent et avez de quoi vous mettre en appétit.

Je le suivais toujours de loin ,je me sentais relativement nerveuse. Je fis les cents pas devant chez lui, si cela continuait ainsi il allait finir par repérer ma présence. Aimer bien Sasuke était un doux euphémisme. Surtout depuis que tous ses amis les plus proches étaient mariés ou sur le point de le faire. Elle se tenait assise dans le fauteuil ,que je lui avais proposé avant de me diriger vers la cuisine ,le dos bien droit.

Choji est gentil mais je ne le connais pas vraiment assez…. Il y a aussi Shino mais lui par contre il me fait peur et pour couronner le tout ,il parle encore moins que toi. Et pour finir ,Saï, il en est hors de question, je finirais certainement par le tuer avant la fin.

Donc il ne me reste plus que toi pour me rendre ce service et…. Elle se stoppa net dans son discours en me regardant droit dans les yeux, le teint plus rouge que jamais. Alors, comment allais-je lui annoncer ça et surtout comment allait-il le prendre?

Certainement mal, le connaissant comme je le connais. Nous avons toutes suivi des cours théoriques sur se que nous devrons pratiquer mais ils nous restent quand même la pratique. Et que viens-je faire là dedans, dis-moi? Et puis de quoi as-tu peur? A moins que tu ne me trouves repoussante au point de ne pas pouvoir assurer. Elle me tentait vraiment trop dernièrement pour je puisse être raisonnable. Je ne me formalisais pas de ce comportement car de toute façon, nous allions avoir des gestes beaucoup plus intimes dans un proche avenir.

Où veux tu que nous allions pour commencer? Je levais la tête pour le regarder puis je me mis à sa hauteur ,si on peut dire. Je sentis ses mains passer sous mon haut et me caresser la poitrine, les glissant sous mon soutien gorge pour y attraper un mamelon.

Pendant ce temps, je fis glisser le haut de son peignoir le long de ses bras et il se retrouva torse nu face à moi, son vêtement de bain encore retenu par la ceinture de celui-ci. Du coup je me retrouvais dans ses bras la poitrine complètement nue, il se jeta avec sa bouche sur la pointe de mes seins dressés et rougis par ses précédentes caresses. Je pris sa tête entre mes deux mains et le pressa contre mon sein.

Je la vis ,les joues rougies par le plaisir que je lui avais procuré ,revenir doucement à elle. Elle se retrouva face à mon membre gorgé de désir ,elle le regarda peu de temps ,avec intérêt avant de le prendre en main. Elle fit une légère pression autour de mon sexe puis elle commença de doux et électrisant va et viens le long de celui-ci. Sous cette nouvelle caresse ,je réagis encore plus vivement et lui en demandai encore plus.

Elle me reprit pratiquement entièrement en elle et recommença ses va et viens. Je sentis alors une main se glisser sous mon menton puis me redresser pour que nous finissions les yeux dans les yeux. Où as-tu appris tout cela? On reprendra une prochaine fois. Quand aurais-tu du temps à me consacrer? Alors à après demain, me dit-elle en se rhabillant.

Elle voulu me faire une bise sur la joue mais je ne fus pas cet avis et je déplaçai ma bouche sous la sienne puis nous repartîmes dans un langoureux baiser. Elle se libéra et partit plus joyeuse que quand elle était arrivée. Car je tenais quand même un tant soit peu à elle.

Je soupirai puis repartis à mes occupations ,qui me parurent bien terne à présent. Il était pourtant plus de dix heures du matin ,le connaissant il devait être réveillé depuis un bon bout de temps. Ce fut une fois de plus ma nervosité qui parlait, plus on approchait de sa chambre plus je me sentais angoissée. Elle était nerveuse, je le sentais à sa façon de se tenir devant moi. Et pour la première fois depuis son arrivée ,je remarquai sa tenue. Elle avait aussi attaché ses cheveux en deux nattes qui pendaient de chaque côté de son visage ,elle était adorable comme ça.

Je me penchai sur elle et captura ses lèvres dans un baiser plein de passion. Je le fis glisser à terre, baissais la tête pour atteindre ses seins où je déposais plusieurs baisers au dessus de son sous vêtements.

Elle se tenait à présent entre mes bras juste vêtu de sa jupette. Elle gémit de plus belle et que ses soupirs de plaisirs furent agréables à mon oreille. Je poussais un râle de mécontentement qui me valut un sourire en coin de sa part.

Je commençais à la frotter contre son membre tendu ,son râle sensuel se perdit au fond de ma gorge. Je descendis vers sa poitrine où je taquinai ses tétons avant de continuer mon exploration ,plus bas. Je me retrouvai à genou devant lui et baissa alors son pantalon et son boxer en un seul geste.

Je pris sa verge turgescente entre mes mains et dirigea ma bouche vers celle-ci ,je la pris directement en bouche et commença de lent va et viens. Il pris un de mes tétons entre ses lèvres ,à ce simple attouchement je me cabrai immédiatement dans un cri de bonheur.

Je le sentis le prendre entre ses dents puis y passer sa langue pour mieux le savourer. Je la fis remonter plus haut sur le lit et me mis sur elle avant de reprendre sa bouche. Elle était déjà bien lubrifié ,je ne devrais pas avoir de problème ,si elle restait toujours aussi réceptive. Je déplaçais alors mon sexe vers son clitoris et le frotta contre celui-ci, se qui la détendit tout aussi vite.

Je repris son sein en bouche et donna des coups de langue circulaires sur celui-ci. Sakura étouffa son cri dans mon cou et je sentis ses ongles me déchirer les épaules lorsque je brisais enfin sa virginité. Je serrais les dents et me dis que comme cela nous étions quitte pour ce qui était de la douleur.

Je me déversai en elle dans un long cri rauque. Gros délire fait pour une copine! Mais je le trouve pas mal quand même! Dans cette fic Gaara est le Kazekage de Suna, Temari et Kankuro sont des chunins, tous les autres sont aussi des chunins, ils ont 17 ans. Amour, sexe et Alcool. Sasuke se réveilla sur un petit nuage, il était comme un bien heureux, il l'avait fait.

Enfin depuis le temps qu'ils se tournaient autour, ils s'étaient enfin avoués leur amour l'un envers l'autre. A coté de lui dormait son Baka de coéquipier, qui était maintenant son amant, le soleil illuminant sa peau dorée, ses longs cheveux blond tombant en cascade sur son corps, cachant une partie de sa poitrine.

Il examina l'intérieur de la chambre, quelque meuble en ébène, un bureau, les mûrs couleurs bleu nuit teinté de blanc par endroit, le lit au centre de la pièce avec les draps noir.

A droite sur sa table de chevet, un kunai et la photo de son équipe à l'âge de leurs douze ans, la fenêtre derrière lui avec un filet de soleil passant au travers des volets. Des vêtements éparpillé un peu partout, signe de l'empressement de la veille. Tout d'abord, Tsunade les avait tous convoqués c'est-à-dire toutes les équipes plus les deux de Suna pour leur annoncer une sorte de tournoi. Elle avait établit des équipes de deux pour pouvoir examiner leurs niveaux et les obliger à faire équipe avec un garçons ou une fille, ils devraient se battre contre des Anbu, même s'ils n'étaient que des chunins, puis les gagnants contre leurs sensei…..

Je ne vous raconte pas comment j'étais aux anges. Sakura elle, était entrain d'étrangler Lee, Shikamaru soupiré comme à son habitude. Hinata semblait déçu de ne pas être avec Naruto.

Quand aux autres, ils se passèrent de commentaire. Ensuite Kiba a proposé d'aller faire la fête en vue de notre future victoire sur nos sensei qui serait écrasante, bien entendu ils ont tous squatté chez moi. Faut dire que je ne manque pas de place. Ils ont picolé comme des trous, d'ailleurs j'étais légèrement saoul quand j'ai attrapé Naruto dans la cuisine et que je lui ais dit que je l'aimais.

Le dobe pour toute réponse m'a embrassé d'une manière torride, au début j'ai cru qu'il était complètement déchiré comme les autres.

Mais il s'est avéré que monsieur le mangeur de ramen national, n'avait pas encore bu de la soirée et qu'il était parfaitement maître de lui-même. Je ne vais pas vous le cacher non plus, j'étais fou de joie. Comment ça vous avez du mal à l'imaginer? Bref, je vais faire comme si je n'avais rien entendu. Nous rompîmes le baiser en entendant Kiba hurler après Naruto. Après avoir rejoins alors le reste de notre promotion dans le salon nous vîmes qu'ils étaient tous, mais alors tous saouls.

Ils se lançaient des défis, Naruto qui s'était mit lui aussi à boire, se transforma en sexy no jutsu sous le défi du: Le dit Naruto fonça tête baissée, comme d'habitude. Le problème c'est qu'il c'est transformé en omettant de garder ses vêtement. Je vous laisse imaginer son degré d'alcoolémie.

Donc pour sa sécurité vis-à-vis des autres je décidai de lui prêter un short blanc et un tee-shirt bleu avec le symbole Uchiwa dans le dos. L'autre problème c'est qu'il était diablement sexy avec, du coup c'est moi qui me suis mis à boire. La soirée a dû se terminer vers cinq ou six heures du matin et je ne sais même pas si tout le monde est rentré sans problème. On est monté dans ma chambre et là on a…. Opération récupération de mémoire terminée. Je regarde le dobe, lui recouvre le corps d'un drap, manquerait plus qu'il soit malade, je l'embrasse alors sur ses fine moustache de sa joue symbole du démon renard en lui et il commence doucement à se réveiller.

J'étais à la recherche de mon caleçon, quand Naruto m'attira en arrière sur le lit et me réclama un vrai baiser avant de rester paresser encore un peu dans "notre lit". Et me dirige vers la salle de bain. Là-dedans je découvre Choji qui dort dans la baignoire à droite, Shikamaru sur le tapis de bain en face de moi.

Dans le coin à gauche il y a la douche et au bout de la pièce un meuble avec double vasque incrusté, quatre miroirs amovibles surplombant ceci. La pièce est clair, complètement carrelée. Le sol est en damier blanc et vert foncé, les mûrs blancs coupé d'une frise verte à mi hauteur, la baignoire est verte ainsi que la douche et les vasques. La pièce apparaissait comme précieuse. Je vais dans la chambre de mon frère. Cette pièce me fait toujours frissonner.

Elle est si sombre. Les mûrs, sont rouge sang, les petit meubles qui composent la pièce sont noir. Le lit double au centre de la pièce avec la fenêtre derrière celui-ci.

Ne me demandez pas comment elles arrivent à tenir à cinq dedans, je me le demande moi-même. Sakura a le pied droit de Temari dans la figure, Hinata sert un coussin contre elle, Tenten a un shurikens dans la main et Ino ronfle.

Sexe familial le sexe de la mère et le fils


Elle me demanda des conseils culinaire que je lui donnai puis nous passions à table où nous mangions en silence. Elle se plaqua contre moi et passa ses bras autour de mon cou. Je me sentis soulever de terre puis délicatement déposer sur le bord du plan de travail. Il se plaça entre mes jambes écartées sans pour autant arrêter notre baiser.

Il passa sa main sur ma cuisse et la glissa sous ma culotte où il me caressa doucement le sexe. Il me suivit de peu en déposant sa semence en moi puis il posa sa tête dans le creux de mon épaule, le temps de retrouver son souffle.

Une fois nos sens retrouvés nous nous séparâmes et rajustâmes nos tenues. Nous dinions rapidement puis après avoir refusé que je fasse la vaisselle, je lui annonçais mon départ.

Il proposa de me raccompagner jusque chez moi. Et puis tu as ta vaisselle à nettoyer. Cela serait-il suffisant, peut-être ne pourrais-je plus me passer de son corps car en trois jours, elle était devenue une vrai drogue pour moi ou plutôt le sexe avec elle était devenue une véritable addiction pour moi.

A savoir, quand nous reverrons-nous? Dis-moi, ce qui te semble le plus raisonnable pour toi. Donc je décidais de couper la poire en deux. Elle se mit sur la pointe des pieds et me fit une bise sur la joue puis elle ouvrit la porte et me laissa seul avec mes pensées plus ou moins lugubres. Et pour une fois depuis des lustres, je dormis comme un bien heureux. Je la regardais dormir à côté de moi ,cela faisait presque trois mois que nous vivions notre relation ,si on pouvait appeler cela comme ça.

Avec le temps nous avions bafoué toutes les règles que nous avions dressé peu de temps après notre accord. A peine avions nous fini de nous rhabiller que notre baka de renard arriva. Tous les endroits de la maison de Sasuke avaient été le théâtre de nos jeux érotiques et sulfureux ainsi que celle de mon appartement.

A part quand il devait partir pour des missions dont je ne faisais pas parti. Je regardais dans la pièce puis ne voyant personne je partis voir au bout de la pièce où se trouvait le cabinet de toilette.

Ce fut le bruit de la clenche qui me stoppa dans mon élan. Je reconnu immédiatement son odeur ,bien heureusement pour lui ,sinon il aurait traversé la fenêtre en volant. Ma petite culotte avait mystérieusement disparu ainsi que son pantalon. Avec le temps ,nous nous comportions presque comme un couple. Attention il était tendre et attentionné avec moi et me glissais souvent des mots tendres mais tout cela restait dans le cadre de notre partenariat. Je partis sous la douche en ne cessant de penser au lendemain et donc à la fin de notre entente mutuelle.

Accepterait-elle et ce même si elle avait un côté fleur bleu? Cette simple pensée me donna une impression de malaise. Nous avions pratiquement tout expérimenté ensemble sauf les trucs un peu trop lubrique ou violent.

Je passais ma langue entre ses lèvres pour entrainer la sienne dans une danse lascive. Nous nous étions déshabillés très rapidement et elle se retrouva coincée et nue contre la porte.

Je descendis de sa bouche à son sexe en goutant son corps sur toute la longueur. Elle caressa mon membre elle aussi avec sa main mais surtout avec sa bouche puis je la fis mienne là debout tout contre la porte. Lui répondis-je médusé mais très tenté par cette proposition particulièrement alléchante. Je vis apparaitre devant mes yeux ébahis un tube de lubrifiant. Je me mis à rire. Je la pénétrais doucement pour ne pas lui faire trop de mal.

Je continuais ma pénétration centimètre par centimètre quand elle fut décontractée ,une fois entièrement en elle ,je lui demandai si cela allait et elle me répondit que je pouvais continuer. Je pus alors prendre de la vitesse et nous atteignirent tous les deux un orgasme fulgurant. A peine debout , je le vis sortir de la salle de bain avec une petite serviette autour de la taille. Je le détaillai un moment ,il était vraiment sublime.

Tout cela allait me manquer ,il allait me manquer ainsi que la chaleur de ses bras , la douceur de ses caresses sur mon corps. Il pouvait se montrer sombre et froid mais jamais violent ,avec une femme je veux dire. Je passais devant lui en vitesse en lui lançant un rapide bonjour puis partis sous la douche ,moi aussi. Où je laissais libre cours à mes larmes. Il relâcha ma bouche et me garda contre lui puis il me laissa finalement partir pour que je me prépare pour une dure et longue journée de travail.

Etait-il content que notre histoire se termine à minuit. Je passais mes heures de travail dans les nuages en me posant énormément de questions. Pouvais-je lui demander de continuer notre aventure juste pour le plaisir?

Elle avait des nausées et aussi des vomissement depuis quelques jours mais comme elle était affiliée à notre hokage ,je dus lui envoyer. Mais bon je me sentais parfaitement bien ,juste un peu fatiguée par mes courtes nuits mais bientôt cela serait terminé. Mais où était-elle, bon sang? Je la fis se diriger directement dans ma chambre où elle me laissa pour se nettoyer rapidement puis revint vers moi encore habillée. Moins de cinq minutes plus tard, elle dormait comme une masse.

Je lui déposais plusieurs baisers papillons sur son visage. Je ne sais pourquoi mais je ressentais le besoin de ce petit rituel tous les soirs où je dormais à ses côtés. Je la regardais dormir et pris alors une grande décision. Alors autant que je lui fasse ma demande mais acceptera-t-elle? De toute façon ,elle ne pouvais que refuser. Celui-ci avait passé un bras en travers de ma taille et me tenais fermement contre lui.

Avec quelques mouvements de hanches contrôlée je lui fis reprendre de la vigueur puis je me déhanchai sur lui avec frénésie puis lorsque je fus foudroyer par la jouissance ,il reprit les choses en main.

Nous étions allongés tous les deux côtes à côte essoufflés et en nage mais comblés. Cela me ferai presque regretter de mettre fin à cette liaison. Il se redressa sur un coude et me regarda dans les yeux avec une lueur étrange qui se reflétait au fond de ceux-ci.

Alors ça te dis Samedi? Elle me laissa là, seul dans mes pensées amères après ses merveilleux moments passés ensemble. Dorénavant, je la voyais autrement que comme mon amante que je culbute sans que tout le monde ne soit au courant. Elle méritait plus que ça, je voulais plus pour elle que ce rang de femme objet. Elle était vêtue de sa tenue médicale ,les bras chargés de dossiers et la voir vêtue ainsi me rendait toujours aussi fou de désir pour elle.

Je supportais de moins en moins son absence, toute sa délicieuse et joyeuse petite personne me manquait. Je me réveillais souvent la nuit avec une place vide et froide à mes côtés.

Puis je la quittai. Que pouvais-je y faire de toute façon? Je peux vous dire que les murs ont tremblé pendant notre querelle ,tout le bâtiment avait du entendre mes récriminations.

Alors plutôt que de me faire rejeter une fois de plus je préférais végéter seule au fond de mon lit. Et puis quelle importance après tout personne ne venait me voir. Et pourquoi pas après tout, je ne manquerais à personne. Mais elle la soupçonnait de rester cloitrée chez elle. Je ne le connaissait que très peu car la plupart du temps je passais discrètement par sa fenêtre.

Mais que lui arrivait-il? Je pense que nous avons dépassé depuis longtemps le stade de la simple amitié. Machinalement, je lui essuyais puis embrasser chacun de ses yeux. Non, mais tu me vois me jeter à ta tête chez toi avec elle dans la maison.

A part te courir après de nouveau. Je te rassure, ajoutais-je en lui déposant un léger baiser sur les lèvres. Elle nous a fait perdre notre temps, sans parler du reste. Il me resserra tendrement contre lui et je me calmai encore une fois, je me sentais si bien entre ses bras. Ce qui me fis penser aux closes de notre accord.

Je restais un moment à le regarder sans pouvoir bouger. Je la vit reprendre son souffle et me regarder avec un regard malheureux. Rebâtir ton clan est ta nouvelle priorité et même si tu ne veux pas de moi, je ne pouvais tuer ce petit être. Je mis instinctivement ma main sur son petit ventre encore plat et pris sa bouche dans un baiser plein de gratitude.

Je vis soudainement apparaitre devant mes yeux une petite boite carré. Pendant que je lui prenais précipitamment la boite des mains, je sentis une de ses mains me caresser de nouveau le ventre. Je la mis à cheval sur mes cuisses face à moi, je pris la bague et la glissai à son doigt puis je repris ses lèvres et bien sur la passion nous emporta encore une fois.

Pas sans nuages bien sur, pas avec mon caractère et le sien mais un bonheur simple avec six enfants. Nous avons continué notre entrainement spéciale très très régulièrement depuis notre union et cela avait porté ses fruits.

Il se glissa sous les draps et atteignit la partie la plus érogène de mon anatomie, il écarta mes lèvres et fit danser sa langue sur le petit bout de chair qui se trouvait en son centre. Ça nous fera pas de tord de toute façon. Après le boulot, je partis directement au café voir Emmett et Jasper. Ils étaient déjà là et c'était mon imagination ou Jasper avait l'air aussi fatigué que moi?

Emmett me tendit une bière, je bus presque la moitié d'un coup. Ça faisait du bien, je retirais ma veste et soufflais un fois assis. Elle m'a réveillé à 2h30 ce matin et m'a presque sauter dessus dans la douche, puis elle m'a bien sur fait la gueule parce que j'étais en retard et je n'ose même pas rentrer chez moi.

Tu as eu des centaines de femmes dans ton lit et tu n'arrive pas à satisfaire ta propre femme? Au fil de la conversation, je me rendis compte que c'était pareil pour Jasper et ça été comme ça pour Emmett, il nous avoua qu'il le faisait plus pour lui faire plaisir et évitez qu'elle lui fasse la gueule toute la journée.

Je rentrais vers 18h30, j'avais mis plus de temps que prévu, je stressais un peu, je ne voulais pas que Bella soit mal par ma faute, j'allais lui en parler et attendre sa réaction.

Je culpabilisais un peu vis-à-vis d'Edward, Rosalie m'avait bien dit que c'était normal d'avoir envie mais il fallait choisir le bon moment, elle comprenait Edward d'être un peu fatigué. Dès qu'il rentrait d'un boulot, je lui sautais dessus. J'avais trop d'amour et d'envie pour le laisser respirer. Donc, je pris sur moi et me promis que jusqu'à samedi, ça allait être que pour lui et que je le forcerais pas. J'étais passé chez l'esthéticienne avec les filles, épilation et manucure toute la journée.

Une vraie après midi fille. Une fois rentré, j'avais pris ma douche, mis une crème parfumée et mes sous-vêtements. J'avais mis un pantalon de pyjama et un top pour femme enceinte. J'avais toujours trop chaud en ce moment. Je lui préparais de la mousse au chocolat ainsi que du chili corn carne, je ne raffolais pas de ce plat mais Edward adorait, j'avais demandé la recette à Esmée.

J'avais acheté une bouteille de vin blanc, son préféré et avais mis de la musique douce en fond. La table était mise. Edward entra vers 18h Je restais dans la cuisine et continuais le plat. Je l'entendis venir et il s'arrêta devant la table. Je lui fis un sourire et le pris dans mes bras. Il me fit un baiser dans le cou et je dus me retenir de ne pas lui demander de me faire l'amour sur la table. Il m'embrassa tendrement et partit dans la salle de bain.

Encore une fois, je dus mettre tout mon self contrôle en marche pour ne pas le rejoindre sous la douche où il était nu et … stop. Je lui versais un peu de vin et moi du jus de pomme, il revint dix minutes plus tard et y a que là, que je remarquais ses cernes qu'il avait sous les yeux.

Je sais que je veux toujours … heu enfin tu sais mais je n'arrive pas à me métriser lorsque tu es dans les parages. Elle a rigolé et me la donnait. Il mangea son dessert et on partit dormir vers 22h On s'embrassa un moment puis je me blottis contre le torse d'Edward, il parut surpris mais ne dit rien. Il s'endormit quelques minutes plus tard et je le rejoignis peu de temps après. Je me réveillais vers 4h00 pour aller aux toilettes mais rester forte et me rendormi dans ses bras … vivement samedi soir.

Je voulais aller au restaurant et pourquoi pas au cinéma, ce faire une soirée en amoureux. Voilà … désolé, il n'est pas long mais je voulais montrer les envies de femmes enceinte de Bella.

En pleine nuit et tout le temps … pauvre Edward. Vu que je n'avais plus beaucoup d'idée je vais faire le prochain chapitre sur les deux jours où Bella doit faire abstinence et une petite soirée en amoureux et peut être un Lemon.

Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community. PVD Edward Je fus réveillé par des caresses et des baisers dans mon dos. Dit-elle haletante Je lui souris et caressais son ventre. Lui dis-je - trois heures.

Elle me fit une petite moue désolée et m'embrassa tendrement. Je suis épuisé et je ne sais même pas comment il arrive encore à monter, lui dis-je en mettant ma serviette autour de ma taille - je vois bien que tu as plus envie.

Je suis une grosse baleine et tu as plus envie. Je t'aime à ce soir. Je l'embrassais presque de force et partis au travailler.

PVD Bella Je mangeais mon énorme mont de pancakes et caressais mon ventre. Je lui donnais un jus d'orange et un verre pour Rosalie.