Abus sexe forum sur le sexe

abus sexe forum sur le sexe

Bref c'est plutot traumatisant comme expérience d'etre acusé de pédophile à 11 ans!!!! Tu t'occupe plus des enfants, et en avoir n'est pas chose facile. Merci Poupoune de votre intervention En effet, ce que nos enfants celui de 7 ans et le mien de 9 ans qui s'est finalement décidé à nous avouer aussi qu'il était victime depuis un an Ce qu'il leur a demandé de faire ne s'invente pas Pour ne pas entrer dans les détails, nos enfants nous ont dit en toute naïveté qu'il a voulu leur faire pipi sur leur figure et dans leur bouche Quand vous entendez ça de l'autre côté de la pièce il ne vous vient qu'une chose en tête En tous cas les parents se sont protégés Merci Poupoune ça m'a fait du bien de vous parler.

Dans tous les cas c'est le problème de personne! Si pour vous se faire éjaculer sur la figure ou accepter de le faire devant son fils n'est pas dégueulasse!!! De manière général, ce que fond deux adultes ou plus!!! Le bon sens est sous la mer et les poissons volent dans le ciel Commenter la réponse de Evetrieste.

Signaler Commenter la réponse de DCI. DCI Messages postés mercredi 30 avril Date d'inscription Modérateur Statut 2 juin Dernière intervention - 20 mai à Commenter la réponse de DCI.

Signaler Commenter la réponse de evetrieste. Commenter la réponse de evetrieste. Signaler Commenter la réponse de isarh. Commenter la réponse de isarh. Signaler Commenter la réponse de grid. Bonjour Grid, Je suis de tout coeur avec vous, je sais ce que vous ressentez c'est moi qui ai posté le message du 25 juin, message initial de cette rubrique Mon fils a suivi une psy pendant près de 6 mois, il n'y tenait pas mais finalement je lui ai expliqué qu'il fallait qu'il se sorte tout ça de sa tête que c'était pour son bien et qu'il fallait qu'il le fasse avec une personne du cadre médical, sans ça il serait très mal plus tard Nous avons arrêté les consultations début décembre car je voyais que mon fils en avait assez.

En tous cas pour son bien être et son équilibre j'ai suivi ses conseils. Tout ce que je peux vous conseiller c'est d'essayer encore de persuader votre bout de chou d'accepter ces consultations en employant des mots simples et précis.

Pour ce qui est de la suite donnée à notre déposition à la gendarmerie Nous avons tenu à faire appliquer la procédure néanmoins pour notre fils, afin qu'il sache que nous avons fait tout ce qui était possible de faire pour lui, et psychologiquement, cela lui a fait du bien. On n'attend rien de la justice vu qu'au moment des faits le coupable n'avait pas la majorité sexuelle, soit 15 ans Je vous embrasse bien fort et reste à votre disposition si vous voulez parler.

En parler avec l'enfant c'est bien. Lui rappeler régulièrement, je ne suis pas sur Merci Checkit de votre intervention Toujours est-il que l'on n'a pas parlé de cela devant mon fils, bien entendu Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait qu'il ne faille pas en parler régulièrement.

D'ailleurs c'est la raison pour laquelle on a arrêté les séances chez la psychologue. A ce jour on n'en parle plus du tout. Par contre si le besoin s'en faisait sentir du côté de mon petit garçon, nous somme prêt à lui répondre. Heureusement, mon anxiété commence à disparaître car moi-même ai été très choquée Il a fallu que je me prenne en main toute seule de mon propre chef Merci encore d'être là sur ce forum, cela fait du bien de pouvoir en parler avec des personnes neutres.

C'est la première fois que je répond a un méssage car je voulais que vous sachiez que vous n'étes pas seule. Le psy de la gendarmerie nous a dit qu'un enfant bien encadré c'est déjà un grand pas vers la reconstruction. Et je crois aussi que lorsque l'enfant sait qu'on le crois et qu'on le protége c'est déja beaucoup Moi meme j'ai eu des attouchements on ne m'a pas cru, ma famille m'ont traité de menteuse et je ne me suis pas senti protégé par ma mère, c'etait tabou chez moi! A mon tour je vous embrasse.

Chère Grid, Je vous en prie, ne me remerciez pas Vous savez ce qui fait le plus mal dans cette histoire? Malheureusement on ne peut rien contre la bêtise humaine.

En attendant, j'ai eu des nouvelles de ces gens par personnes interposées, j'ai même vu des photos où ils ont l'air de bien s'éclater et de ne pas se soucier qu'ils ont un fils maintenant âgé de plus de 14 ans, en liberté bien sûr..

Si vous voulez parler Grid, n'hésitez pas je suis là, c'est tout ce que je peux vous dire. Il n'a pas avoué, mon beau-père a dit au gendarme qu'on mentait et la mère qui vit à km à dit au père "c'est de famille". L'ado n'a pas eu de suivi psychologique car les parents ne se soucis pas trop de leurs enfants, je sais que se sera un futur pédophile plein de perversité, peut-être a t'il fait déjà d'autres victimes. Il disait à mon fils "si tu le dis je te tue" et mon fils a cru pendant longtemps qu'il allait venir le tuer.

Et pour moi bien sur que les parents ont une responsabilité de faire soigner l'enfant sinon qui le fera, c'est le rôle des parents de lui faire assumer ses actes et d'essayer de comprendre et pourquoi il en ai arrivé là peut-etre lui aussi a vécu des choses horribles c'est d'ailleurs ce que j'ai pensé au départ.

Lorsque c'est la famille c'est encore plus compliqué! Bonjours Score24, Je tiens à préciser que si mon fils devenait homosexuel, j'en serais rassurée Le lien, ce n'est pas moi qui l'ai fait: Je pense qu'un enfant du sexe masculin qui a été abusé par un monstre du même sexe, peut peut-être être influencé, plus tard, dans sa décision du choix du sexe de son partenaire;.. Sachez que je n'ai rien contre les homosexuels qui sont des gens beaucoup plus sensibles et humains que l'on pense.

J'en ai dans mon entourage et je les apprécie beaucoup. Donc là n'est pas le problème pour moi. J'exposais juste les conséquences d'un abus sexuel par la personne du même sexe et plus âgé Merci de votre intervention. Commenter la réponse de grid. Signaler Commenter la réponse de shadow Commenter la réponse de shadow DCI Messages postés mercredi 30 avril Date d'inscription Modérateur Statut 2 juin Dernière intervention - 21 mai à Signaler Commenter la réponse de claude.

Mon fils réagissait exactement pareil au début, en fait il en avait peur car l'autre le menaçait Mais il est vrai que tant qu'il était plus ou moins en contact avec lui, il voulait continuer à jouer avec lui.

Avec le recul on a compris qu'il en avait peur Commenter la réponse de claude. Signaler Commenter la réponse de checkit. Rebonjour Checkit, Nous avons posé la question aux gendarmes au moment de la déposition Il n'y a que s'il continue à se livrer à de tels actes une fois les 15 ans révolus, malheureusement, qu'il sera appréhendé et puni par la justice.

Je sais aussi qu'il aurait été possible de se retourner contre les parents dans notre cas, mais ces derniers se sont couverts en portant plainte contre leur propre fils!! Merci encore de votre soutien. Commenter la réponse de checkit. Bonjour, Justement ils ne sont pas comme n'importe quels autres parents De plus ils se sont vantés à plusieurs reprises qu'ils aimaient bien faire leurs affaires, une fois le camping dans la nuit, sous leur auvent allumé, en ombres chinoises Tout ça nous choquait un peu J'ai beaucoup culpabilisé au début quand j'ai appris toute l'histoire, je me suis dit que plus jamais je ne serai amie avec des gens qui pratiquent des choses de la sorte, tant pis si on considérera que je suis "coincée" Signaler Commenter la réponse de lafouine.

Afficher les 6 commentaires. Par contre l'agresseur lui, a été pris en charge par un centre et devinez combien payent ses parents: Ce sont les parents eux-mêmes qui me l'ont dit au début de la procédure, avant que l'on coupe les ponts avec eux C'était juste un exemple Bonne et heureuse année Grid, je suis avec vous!!!

Il est vrai que les parents ont besoin d'un suivi psychologiques aussi, moi même me fais suivre depuis bientôt 8 mois maintenant, mais je me suis prise en main avec le peu de force qu'il me restait En ce qui concerne les associations, j'habite un tout petit village et la ville la plus proche est à une trentaine de kilomètres Si je devais souhaiter quelquechose de bon pour cette nouvelle année, ça serait: Hier justement j'ai vu un repotage sur les pédophiles, le pédophile avait violé plusieurs ados connu sur internet et il prend 3 ans de prison ferme.

Je ne pense pas avec le recul qu'il m'ait touche mais j'en garde un souvenir troublant entre envie, peur et degout. L'amant de ma grand mere nous faisait nettoyer le cours d'eau creuse dans sa propriete sa fille ma soeur et moi en maillot de bain, il nous faisiat jouer avec la boue, nous regardait, je trouvais ca sale, j'etais mal a l'aise. Tout ca je pense m'a fait construire un automatisme comme quoi le sexe est sale, n'est que l'abus d'autrui, la destruction. J'ai parle a ma mere de ce que j'avais ressenti dans ces moments la et de ce qu'il s'etait reellement passe pendant les vacances chez ma grand mere il y a peu.

Ma grand mere est morte dans l'annee qui a suivi ces vacances et du coup je n'ai plus jamais vecu ce genre de vacances, c'est deja ca! Avec ma soeur on en a parle un peu, elle n'a aucun probleme de ce cote la, elle a vecu ces vacances comme des vacances normales elle n'avait rien vu de toutes ces choses malsaines alors qu'elle est plus agee J'ai mis deja un long moment avant d'oser mettre des mots sur ce que je ressentais et j'ai pu le faire grace a mon homme qui n'a rien a voir avec l'"homme" que j'ai deteste enfant heureusement!

J'qi mis qussi un enorme moment avant de venir en parler ici, je pense que ca m'aide d'en parler a des inconnus pour le moment. Et j'ai apele il y a peu une sexologue qui m'a gentiment dis "vous etes jeune pour consulter! Je crois que je vais entamer une therapie, mais je suis terrifiee a l'idee de parler de ca a quelqu'un Ca y'est j'ai pris les numeros de psy dans la region avec une motivation inebranlable lol!

Hier j'ai montre ce forum à mon copain, s'en est ecoulee une conversation de plusieurs heures qui nous a fait enormement de bien. Je sais qu'il n'est pas l'homme qui me fait peur et qu'il m'aime reellement. Ca ma comme "decoincee" d'avoir mis mes peurs sur ce forum, je suis prete a faire tout pour devenir une vraie femme et celle que j'ai envie d'etre c'est peut etre un signe j'ai reve que je rompais Merci deb01 d'avoir pris du temps pour une "adulescente" effrayee!

Comme tu l'as dit plus haut chacun son histoire et chacun ses blocages, ce qui est sur c'est que je suis decide a les eliminer un par un et ca prendra le temps qu'il faudra! A toi de jouer!! C'est la seule solution. Ce que tu as vécu est très traumatisant. Il faut que tu acceptes ce traumatisme et que tu le soignes. Il est délicat de parler à sa mère de ses problèmes sexuels et il n'y a pas de conséquence à ne pas en parler. Tu t'es identifiée à ta mère et à ce qu'elle avait vécu.

De plus tu as vécu des expériences borderline. Tu dois régler tout cela. Comme toute victime, tu ressens d'après ta manière d'aborder certains points, une certaine culpabilité je suppose.

La culpabilité d'avoir désiré celui qui abusé au moins psychologiquement de toi le jeune garçon. Sache que c'est un sentiment normal que connaissent toutes les victimes et que c'est souvent là que réside le problème. Cette douleur intérieure que tu ressens est la punition que tu t'infliges pour avoir eu du désir, pour t'être laissée faire.

Tu prends sur toi tous les actes des femmes qui t'ont entourées et tu vois ta mère et ta grand-mère comme des coupables en quelque sorte, et tu veux expier leurs fautes. Tu n'es coupable de rien. Tu es une victime. Et les victimes ne peuvent s'en sortir que si elles arrivent à bannir ce sentiment de culpabilité.

Tu dois passer par une phase de colère envers ceux qui t'ont fait subir certaines choses, même si ce n'était pas physique. Tu peux avoir de la colère même contre ta mère car elle t'a imposé une vision de ses ébats et de la femme en général, contre ta grand-mère et contre les hommes qui se sont montrés incorrects.

Prends conscience que ta mère et ta grand-mère sont des victimes ensuite et qu'elles ont soufferts. Et passe à la phase de l'apaisement. Tu n'es pas ta mère, ne ta grand-mère.

Chacun porte son poids.

...

Sexs vidéo escort sexe


abus sexe forum sur le sexe

J'envie ton courage, sincèrement. Comment as-tu fait pour accepter cette horrible vérité? Te souvenais-tu de tout ce qu'il s'était passé durant la nuit? C'est bizarre de lire que tu es tellement d'accord pour mon histoire et pas pour la tienne Pourtant j'y vois assez de similitudes personnellement Si j'ai été violée, tu l'as été aussi Je ne sais pas Je n'arrive pas à me voir courageuse mais bon Je ne l'ai pas accepté, faut encore que j'y travaille Non et je n'ai toujours pas tous les souvenirs Le policier m'a dit que si j'en retrouvais je pouvais compléter ma déposition par la suite.

Ici tu n'es pas une menteuse du tout pour nous! Oui, il parait qu'on peut faire semblant d'oublier mais que tant qu'on n'a pas régler le problème, il reste là malgré tout. Une majorité des individus ayant commis des viols sont bien propre sur eux, et selon leur entourage c'est impossible que ce soit vrai. Non, j'aurais détruit leurs vies respectives et ils Ce sont eux les coupables.

Ils doivent assumer leurs actes, donc si tu décides de porter plainte, et si leurs vies se brisent, ça ne sera que la conséquence de leur acte. Ce ne serait pas de ta faute. Tu ne le ressens peut-être pas comme ça et je sais que tu vas peut-être me dire "Mais qu'Est-ce qu'elle me raconte cette nana c'est n'importe quoi Et qu'il peut baisser sa protection, et te faire revenir la réalité. Alors oui, tu t'en es pris plein la gueule, tu as sûrement encore du mal à accepter la réalité, tu as besoin de temps.

En attendant tout ce que je veux te dire c'est "Fais toi confiance". Si les souvenirs sont remontés c'est que tu étais prête. Même si tu ne le sais pas encore D'ailleurs, depuis que tous ces souvenirs me sont revenus, je ne dors que très peu Je ne cesse d'y penser, d'analyser la situation, de comprendre pourquoi tout me revient maintenant, de comprendre pourquoi ça m'est arrivé, pourquoi ils ont fait ça Violette, tu as sûrement raison, peut-être que mon cerveau juge que je suis assez "forte" pour gérer tout ça Je pars complètement en couille, je déraille.

Par exemple, la boulimie revient. Mes idées dépressives aussi Et ces hommes, j'y pense, j'y pense, encore et encore. Et je pleure, je pleure en y repensant, en me refaisant le film dans ma tête. Ça me tue, ça me bouffe, mais j'y pense quand même, comme si souffrir était bien. J'veux pas retomber dans le trou noir de ces sales périodes, dans cette spirale infernale où tout semble perdu, où je n'ai qu'une envie, c'est quitter ce monde J'ai fait quelques recherches à propos de ce sentiment d'irréalité par rapport à cette agression Oui, cette impression que tout ça n'était qu'un rêve enfin, un cauchemar , cette impression de ne pas vraiment avoir vécu ce moment, de l'avoir imaginé, ce sentiment d'impuissance, cette impossibilité de bouger, de crier ou de dire quoi que ce soit, de penser à quelque chose d'autre en l'occurrence mon ex pendant que ces hommes ont violé mon intimité Apparemment, c'est ce que l'on appelle la dissociation.

Mais bon, j'voudrais juste que ça s'arrête, toutes ces pensées sombres, cette négativité, cette agressivité, cette passivité J'peux pas retomber maintenant alors que tout semblait se reconstruire dans ma vie Bonjour, Evidemment c'est un viol, vu que tu étais dans un semi coma et que tu ne pouvais plus bouger ni parler.

Autant je n'irai pas plaindre deux individus alcoolisés qui ont bu volontairement qui expriment des manifestations clairs de consentements. Que ce soit physique ou verbal. Il est un peu trop facile de prétexter l'alcool à tout va selon moi quand on met la main au cul de l'autre ou quoi que ce soit j'en ai vu à l'oeuvre en soirée, hommes ET femmes. Autant la, c'est dégueulasse. Il y a clairement eu abus et viol de eux sur toi.

Et tu n'étais plus en état de consentir. Bourré c'est possible parfois, mais dans le coma c'est strictement impossible donc la c'est criminel. Bon courage à toi. Bonjour, J'ai les larmes aux yeux à vous lire. Mais je crois bien que moi aussi Je été trop conne. Je suis sortie, j'ai beaucoup trop bu, je me souviens juste de partir du bar. Je me suis réveillée le lendemain, avec un mec dans mon lit, le pantalon déboutonné, avec un mec a mes coté un de ceux qui été avec moi la veille et la sensation incertaine que quelque chose c'était passé.

Je suis partie travaillé, et ai eu des nouvelles de l'autre ami qui se trouvais avec moi me disant qu'il été partit dans la nuit. Déçu de mon comportement, jouissant par les actes de son ami.

Je me souviens de rien. C'est juste horrible de n'être sûre de rien! J'en veux énormément à celui qui m'a fait ça, et a l'autre de n'avoir rien fait. Je ne sais pas quoi faire! Bonjour, peut-être créer ton topic si ce nestvpas fait Mais je vais te répondre Je te demande de m'excuser pour les fautes, je tremble mais je ne peux pas laisser ça sans réagir Je suis presque comme toi, je me suis réveillée vers 3h dans le cake et j'ai retrouvé quelques souvenirs J'étais tellement danse cake que je n'ai pas réussir à partir et il a pu recommencer sans que j'oublie quoique ce soit Ça a été violent Pourtant ce que je recherche, c'est la vérité sur cette première partie Je ne saurai jamais C'est un deuil que je commence seulement à faire Non, t'es-tu demandé si lui avait été trop méchant ou trop con?

C'est lui le responsable, pas toi!!! Les ados parlent sexo Addiction sexuelle Asexualité Circoncision Couples atypiques: Déceptions et ruptures Ejaculation prématurée ou précoce Infections sexuellement transmissibles Les mots du sexe Peur du sexe Prépuce et phimosis Sexologie, sexothérapie Sexualité des personnes handicapées Sida et prévention Transsexualité, transgendérisme: Afficher plus Afficher moins changethepast a écrit: Afficher plus Afficher moins.

Attouchement sous effets de l'alcool. Alcool et validité du consentement. Attouchements sous l'emprise de l'alcool. Test pour savoir si l'on a été abusé? Pas envie d'être seul Impression d'avoir été abusée dans mon enfance. Je l'aime et ma famille, celle que nous formons ensemble, est ma priorité. Mais je me demande combien de temps avant que j'en vienne à lui en vouloir À lire les commentaires plus haut Ton chum Na t-il pas un blocage a cause d'une mauvaise expérience refouler?

Je crois qu'il aurait besoin peut-être d'une thérapie pour lui a côté de celle que vous avez tous les deux. As-tu tout essayer du genre que tu le gâte lui, juste lui pour qu'il y prenne gout. Essayer d'inclure des accessoires ou tout cours des pilule pour la libido. Je ne sais pas trop, il doit t'aimer s'il consulte avec toi, c qu'il doit bien vouloir changer les choses.

Bref Bonne chance Mireille. Bonjour Ironiquement, j'ai commencé à fréquenter le forum de mplv, un peu à cause de ça Dans mon cas par-contre, mon homme a tjrs eu une bonne libido; disons seulement que, pour faire une histoire courte, il a eu une bonne période de léthargie.. Mais, s'est revenu tranquillement dans notre cas. Tout ça pour te dire que j'avais fais bcp de recherches, lis sur des forums, etc etc Car dans mon entourage, je me sentais aussi bien seule dans ma situation.

Il y a des hommes qui sont comme ça à la base Si vous êtes en thérapie, j'imagine que tu dois savoir tout ça Je me rappelles avoir étée bien malheureuse dans cette période; se faire repousser, se sentir moche, perdre confiance Le temps a arrangé les choses dans notre cas; s'est revenu petit à petit. Honnêtement, je ne sais pas se que j'aurais fait si ça aurait duré plus longtemps ou si ça ne serait jamais revenu, étant donné qu'on s'aime et qu'on a des enfants ensemble Je n'étais pas rendu au point de vouloir le quitter, mais je trouvais ça dure.

J'ai une bonne amie à moi qui avait un mari à la libido zéro; comme s'était un bon gars et le prère de son fils, elle a choisi, au fil du temps, de rester avec lui quand même Elle m'a dit avoir trouvé trouvé la situation difficile pendant longtemps, mais qu'ensuite, elle avait lâché prise.

Elle n'a jamais regretté son choix. Perso, je ne sais pas si j'aurais étée capable, moi. Mais si tu n'es plus heureuse là-dedans, et di tu le vois seulement comme un ami après tous ses efforts et thérapie, je crois que de rester avec quelqu'un juste à cause des enfants, se n'est pas nécessairement la bonne solution C'est bon de tout essayer, mais rendu à un certain point, il faut que tu penses à toi aussi!

Je vien de lire tous vos post avec bcp d'attention car je suis dans le meme cas que vous, mais inversement moi c'est ma femme qui na jamais d'envies. Rien ne l'exite, c'est toujours moi qui doit réclamer des calins, et j'ai l'impression de la harceler pour pouvoir faire l'amour au moins 1 fois dans le moi.

Toujours, le soir, dans notre lit, dans la meme position missionnaire , je ne peu lui toucher les seins suite à une petite operation minime mais elle ne supporte plus que je lui touche les seins. Elle fait abstraction à tout se qui est un peu"cokin", n'est jamais exité meme si je la caresse tendrement et je ressent qu'elle se force pour me faire plaisir, mais le plaisir n'est pas la car si moi j'adore les préléminaires, elle n'aime pas du tout m'en faire.

Elle me dit que de temps en temps elle prend du plaisir mais elle ne montre aucun signe de jouissance ou de plaisir. Elle ma dit un soir que faire l'amour 1 fois dans le moi lui suffisait largement.

Je ne sais vraiment plus quoi faire, j'envisage vraiment de me séparer de ma femme, je ne demande pas a faire l'amour plusieurs fois par jour, ni meme tous les jours mais ma femme m'exite bcp, je l'aime, la désire et c'est vrai qu'apres 3 ou 4 jours j'ai envi de la sentir contre moi.

Elle ma avoué ne s'etre jamais masturbé car elle n'en ressent pas le besoin, ce que j'ai un peu de mal à comprendre car meme ado, elle na jamais ressentit de besoin sexuelle. Je précise que ma femme à 35 ans que l'on est ensemble depuis 10 ans, mais elle na jamais eu aucun fantasme, elle ne peu meme pas me dire "je t'aime "de vive voie. J'ai réussit à l'enmener voir un sexologue qui ma repondu M. Je suis au désespoir, j'ai l'impression d'etre un pervers" ou un obseder parceque j'ai envi de faire l'amour à ma femme au moins une ou 2 fois par semaine.

Quelqu'un à t'il déjà eu se genre de prob avec sa copine, et quelle solution y a t'il. J'aime ma femme, je lui parle souvent de mon mal etre et elle me repond qu'il n'y a pas que le cul dans la vie. Je suis d'accord avec Lina, le fait de voir que l'autre veux toujours diminue la libido, tout comme pour nous si un homme est toujours à vouloir le faire vous le dites vous-même d'ailleurs.

Après,je ne connais pas la situation donc c'est difficile de juger mais dans tous les cas, ca ne doit pas être facile car le sexe est pour moi une partie très importante de ma relation. Non pas que je sois accro ou quoi mais c'est tout un ensemble de choses le sexe: Qu'en est-il de vos pratiques? J'imagine ne rien inventer vu que vous suivez une thérapie mais sais-tu si vos rapports, si il y a, correspondent à ces attentes? Sais-tu si à côté de ça, il se masturbe? Je suis assez surprise, je dois l'avouer, je ne pensais pas qu'il puisse exister des hommes sans libido, vraiment aucune.

A bientôt sur le forum et bon courage. Salut, zouzou01 , peut-etre que tu devrais faire un copier coller de ton texte et le mettre dans un poste bien a toi pour avoir plus de réponses.

Et luvie , ce post date de presque un an alors je ne suis pas sur qu'il y ai de réponse de la personne qui l'a écrit. Merci de me l'avoir indiqué! Je ne vais que très rarement sur les forums, et j'oublie de regarder la date à chaque fois! A bientôt sur le forum! L'erreur classique de la débutante! Mon amoureux est un homme extrêment fermé Alors je ne peux pas savoir s'il souffre de cette situation, comme moi, ou non???

J'aime mon homme mais sais pas combien de temps ça peut durer comme ça!?! C'est certain qu'un bébé "étire" la situation, mais après Ah, c'est pas facile tout ça En tout cas, nous ne sommes pas seule, au moins! Moi aussi Par contre c'est ma femme qui est comme ça. Elle n'a jamais eu envie de sexe de sa vie.

Pourtant elle vient quand on le fait mais elle ne me sollicite jamais pour faire l'amour. Cela me fatigue de toujours devoir aller vers elle pour demander car j'aime la sensualité dans un couple et quand l'autre montre qu'elle ou il a envie de toi, cela compte beaucoup pour s'epanouir. Je lui demande une ou deux fois dans une semaine et cela fait 3 ans et demie qu'on est ensemble.

Cela n'est pas trop je pense mais je sais qu'elle fait ce qu'il faut pour eviter et repousser ma demande, coucher plus tard que moi etc Je commence a regarder d'autres femmes car j'ai des desirs innasouvis sans pour autant vouloir la tromper.

Je ne suis qu'un homme Bonjour moi je suis une maman comblee depuis 15 mois bientot tout allez tres bien dans mon couple mais depui quelques mois mon conjoin ne me touche plus n'ayan pas une grande confiance en moi je doute bc de se quil peut ressentir pour moi pourtan on s'aime c est une certitude mais nous n'avon plus que un ou deux rapport dans le mois et il faut que je vienne chercher cette gourmandise sinon rien de sa part Il met arriver de lui demander plusieurs fois mais il me dit clairement non pour x ou y raison qui ne me paresse pas fondee Perte de confiance en moi et surtout manque de tendresse permanente jai peur de perdre sa et sa jou bc sur mon couple meme si jen laisse rien paraitre je vois que je ne sui pas la seul dans ce cas la et cela me rassure j'aime bc discuter et si quelqun ce reconnai je sui preneuse pour partagee nos experiences merci.

Je dois avouer que je menais la vie assez malheureuse: Et d'ailleurs, c'est pas agréable de se sentir rejettée. Finalement, j'ai quitté cet homme. On reste ami, et je vois maintenant qu'il est assez distrat avec sa partenaire actuelle. Petit à petit, je cesse de lui en vouloir. Je comprends maintenant que c'est pas sa faute, ni la mienne, seulement on était incompatibles sur ce point.

Parce que mon mari a parfois des pannes d'érection, le médecin lui a prescrit du Cialis et ce mon mari qui m'a propose du Cialis pour femmes jamais entendu de ce produit pour les partenaires qui veulent essayer un paquet Cialis Famille sur weightlossmeds. Jai un probleme jai 21ans et mon copain 37 ans et notre relation de couple ne va pas tres bien cote sexe cela fait presque deux ans quont est ensemble et je peut compte sur mes dix doight le nombre de fois quont la fait esce normal..

Son garcons de 14 a subit des abus sexuelle lan dernier on fait tout pour laider et essay de sen sortir. Mon copain a laffut de ce malheur semble navoir plus aucun attirance sexuel par contre moi jai est a revende. Comment faire pour remedia a sa je nen peux plus je laaime de tout mon coeur mais dans ma tete tout me laisse a croire que sa ne marche plus. Notre relation devien de plus en plus compliquer et lui en parler ne donne pas grand espoir svp aider moiii je ne sais plus quoi faire je suis vraiment au bord du desespoir!!!!

Comment restaurer une relation à défaut Contrairement aux films que nous voyons, chaque relation n'a pas toujours été heureux pour toujours. Quelque chose ou facteurs sont toujours là pour déposer la relation que vous avez donné votre tout. Elle peut être due à la malhonnêteté, à défaut de financement, le manque de compréhension, l'exigence de l'emploi et ainsi de suite.

Il faudra plus que beaucoup de choses à sauver une relation omettant de prendre i suis passé par là.

...





Sexe masturbation le sexe vièle


Signaler Commenter la réponse de Evetrieste. Afficher les 7 commentaires. Probablement au autre je pense j'ai vécu cette situation avec une histoire d'objet à inséré Je sais exactement ou cette enfant à eu cette idée et ca n'a rien de "sexuelle".

Bref c'est plutot traumatisant comme expérience d'etre acusé de pédophile à 11 ans!!!! Tu t'occupe plus des enfants, et en avoir n'est pas chose facile. Merci Poupoune de votre intervention En effet, ce que nos enfants celui de 7 ans et le mien de 9 ans qui s'est finalement décidé à nous avouer aussi qu'il était victime depuis un an Ce qu'il leur a demandé de faire ne s'invente pas Pour ne pas entrer dans les détails, nos enfants nous ont dit en toute naïveté qu'il a voulu leur faire pipi sur leur figure et dans leur bouche Quand vous entendez ça de l'autre côté de la pièce il ne vous vient qu'une chose en tête En tous cas les parents se sont protégés Merci Poupoune ça m'a fait du bien de vous parler.

Dans tous les cas c'est le problème de personne! Si pour vous se faire éjaculer sur la figure ou accepter de le faire devant son fils n'est pas dégueulasse!!! De manière général, ce que fond deux adultes ou plus!!! Le bon sens est sous la mer et les poissons volent dans le ciel Commenter la réponse de Evetrieste.

Signaler Commenter la réponse de DCI. DCI Messages postés mercredi 30 avril Date d'inscription Modérateur Statut 2 juin Dernière intervention - 20 mai à Commenter la réponse de DCI. Signaler Commenter la réponse de evetrieste.

Commenter la réponse de evetrieste. Signaler Commenter la réponse de isarh. Commenter la réponse de isarh. Signaler Commenter la réponse de grid. Bonjour Grid, Je suis de tout coeur avec vous, je sais ce que vous ressentez c'est moi qui ai posté le message du 25 juin, message initial de cette rubrique Mon fils a suivi une psy pendant près de 6 mois, il n'y tenait pas mais finalement je lui ai expliqué qu'il fallait qu'il se sorte tout ça de sa tête que c'était pour son bien et qu'il fallait qu'il le fasse avec une personne du cadre médical, sans ça il serait très mal plus tard Nous avons arrêté les consultations début décembre car je voyais que mon fils en avait assez.

En tous cas pour son bien être et son équilibre j'ai suivi ses conseils. Tout ce que je peux vous conseiller c'est d'essayer encore de persuader votre bout de chou d'accepter ces consultations en employant des mots simples et précis. Pour ce qui est de la suite donnée à notre déposition à la gendarmerie Nous avons tenu à faire appliquer la procédure néanmoins pour notre fils, afin qu'il sache que nous avons fait tout ce qui était possible de faire pour lui, et psychologiquement, cela lui a fait du bien.

On n'attend rien de la justice vu qu'au moment des faits le coupable n'avait pas la majorité sexuelle, soit 15 ans Je vous embrasse bien fort et reste à votre disposition si vous voulez parler. En parler avec l'enfant c'est bien. Lui rappeler régulièrement, je ne suis pas sur Merci Checkit de votre intervention Toujours est-il que l'on n'a pas parlé de cela devant mon fils, bien entendu Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait qu'il ne faille pas en parler régulièrement.

D'ailleurs c'est la raison pour laquelle on a arrêté les séances chez la psychologue. A ce jour on n'en parle plus du tout. Par contre si le besoin s'en faisait sentir du côté de mon petit garçon, nous somme prêt à lui répondre.

Heureusement, mon anxiété commence à disparaître car moi-même ai été très choquée Il a fallu que je me prenne en main toute seule de mon propre chef Merci encore d'être là sur ce forum, cela fait du bien de pouvoir en parler avec des personnes neutres. C'est la première fois que je répond a un méssage car je voulais que vous sachiez que vous n'étes pas seule.

Le psy de la gendarmerie nous a dit qu'un enfant bien encadré c'est déjà un grand pas vers la reconstruction. Et je crois aussi que lorsque l'enfant sait qu'on le crois et qu'on le protége c'est déja beaucoup Moi meme j'ai eu des attouchements on ne m'a pas cru, ma famille m'ont traité de menteuse et je ne me suis pas senti protégé par ma mère, c'etait tabou chez moi!

A mon tour je vous embrasse. Chère Grid, Je vous en prie, ne me remerciez pas Vous savez ce qui fait le plus mal dans cette histoire?

Malheureusement on ne peut rien contre la bêtise humaine. En attendant, j'ai eu des nouvelles de ces gens par personnes interposées, j'ai même vu des photos où ils ont l'air de bien s'éclater et de ne pas se soucier qu'ils ont un fils maintenant âgé de plus de 14 ans, en liberté bien sûr..

Si vous voulez parler Grid, n'hésitez pas je suis là, c'est tout ce que je peux vous dire. Il n'a pas avoué, mon beau-père a dit au gendarme qu'on mentait et la mère qui vit à km à dit au père "c'est de famille". L'ado n'a pas eu de suivi psychologique car les parents ne se soucis pas trop de leurs enfants, je sais que se sera un futur pédophile plein de perversité, peut-être a t'il fait déjà d'autres victimes.

Il disait à mon fils "si tu le dis je te tue" et mon fils a cru pendant longtemps qu'il allait venir le tuer. Et pour moi bien sur que les parents ont une responsabilité de faire soigner l'enfant sinon qui le fera, c'est le rôle des parents de lui faire assumer ses actes et d'essayer de comprendre et pourquoi il en ai arrivé là peut-etre lui aussi a vécu des choses horribles c'est d'ailleurs ce que j'ai pensé au départ.

Lorsque c'est la famille c'est encore plus compliqué! Bonjours Score24, Je tiens à préciser que si mon fils devenait homosexuel, j'en serais rassurée Le lien, ce n'est pas moi qui l'ai fait: Je pense qu'un enfant du sexe masculin qui a été abusé par un monstre du même sexe, peut peut-être être influencé, plus tard, dans sa décision du choix du sexe de son partenaire;.. Sachez que je n'ai rien contre les homosexuels qui sont des gens beaucoup plus sensibles et humains que l'on pense.

J'en ai dans mon entourage et je les apprécie beaucoup. Donc là n'est pas le problème pour moi. J'exposais juste les conséquences d'un abus sexuel par la personne du même sexe et plus âgé Merci de votre intervention. Commenter la réponse de grid. Signaler Commenter la réponse de shadow Commenter la réponse de shadow DCI Messages postés mercredi 30 avril Date d'inscription Modérateur Statut 2 juin Dernière intervention - 21 mai à Signaler Commenter la réponse de claude.

Mon fils réagissait exactement pareil au début, en fait il en avait peur car l'autre le menaçait Mais il est vrai que tant qu'il était plus ou moins en contact avec lui, il voulait continuer à jouer avec lui.

Avec le recul on a compris qu'il en avait peur Commenter la réponse de claude. Signaler Commenter la réponse de checkit. Rebonjour Checkit, Nous avons posé la question aux gendarmes au moment de la déposition Il n'y a que s'il continue à se livrer à de tels actes une fois les 15 ans révolus, malheureusement, qu'il sera appréhendé et puni par la justice. Je sais aussi qu'il aurait été possible de se retourner contre les parents dans notre cas, mais ces derniers se sont couverts en portant plainte contre leur propre fils!!

Merci encore de votre soutien. Commenter la réponse de checkit. Bonjour, Justement ils ne sont pas comme n'importe quels autres parents De plus ils se sont vantés à plusieurs reprises qu'ils aimaient bien faire leurs affaires, une fois le camping dans la nuit, sous leur auvent allumé, en ombres chinoises Tout ça nous choquait un peu J'ai beaucoup culpabilisé au début quand j'ai appris toute l'histoire, je me suis dit que plus jamais je ne serai amie avec des gens qui pratiquent des choses de la sorte, tant pis si on considérera que je suis "coincée" Signaler Commenter la réponse de lafouine.

Afficher les 6 commentaires. Par contre l'agresseur lui, a été pris en charge par un centre et devinez combien payent ses parents: Ce sont les parents eux-mêmes qui me l'ont dit au début de la procédure, avant que l'on coupe les ponts avec eux C'était juste un exemple Bonne et heureuse année Grid, je suis avec vous!!! C'est la seule solution.

Ce que tu as vécu est très traumatisant. Il faut que tu acceptes ce traumatisme et que tu le soignes. Il est délicat de parler à sa mère de ses problèmes sexuels et il n'y a pas de conséquence à ne pas en parler. Tu t'es identifiée à ta mère et à ce qu'elle avait vécu. De plus tu as vécu des expériences borderline. Tu dois régler tout cela. Comme toute victime, tu ressens d'après ta manière d'aborder certains points, une certaine culpabilité je suppose.

La culpabilité d'avoir désiré celui qui abusé au moins psychologiquement de toi le jeune garçon. Sache que c'est un sentiment normal que connaissent toutes les victimes et que c'est souvent là que réside le problème.

Cette douleur intérieure que tu ressens est la punition que tu t'infliges pour avoir eu du désir, pour t'être laissée faire. Tu prends sur toi tous les actes des femmes qui t'ont entourées et tu vois ta mère et ta grand-mère comme des coupables en quelque sorte, et tu veux expier leurs fautes. Tu n'es coupable de rien. Tu es une victime. Et les victimes ne peuvent s'en sortir que si elles arrivent à bannir ce sentiment de culpabilité. Tu dois passer par une phase de colère envers ceux qui t'ont fait subir certaines choses, même si ce n'était pas physique.

Tu peux avoir de la colère même contre ta mère car elle t'a imposé une vision de ses ébats et de la femme en général, contre ta grand-mère et contre les hommes qui se sont montrés incorrects. Prends conscience que ta mère et ta grand-mère sont des victimes ensuite et qu'elles ont soufferts.

Et passe à la phase de l'apaisement. Tu n'es pas ta mère, ne ta grand-mère. Chacun porte son poids. Et ne porte pas le poids de la faute de ces hommes. Le sexe est un acte d'amour quand il est fait avec la personne qui t'aime et que tu aimes. Ton copain t'aime, c'est quelqu'un de bien. Tu dois lui faire confiance et comprendre qu'il est différent des hommes que tu as connus. Tu ne parles pas de ton père. Je l'ignore et je ne te demande pas de répondre.

Il est en tout cas très significatif qu'il soit absent, tout au moins de ton discours, et que parallèlement tu adoptes une attitude de petite fille à l'égard de ton copain que tu mets alors en position paternelle.

Peut-être essaies-tu de vivre ce que tu n'as jamais pu vivre, ce qui t'a manqué. Peut-être tes relations avec ton père ont posé problème et tu essaies de refaire l'histoire.

Il ne faut pas que tu identifies ton copain à ton père. Tu n'as certainement pas résolu ton complexe d'oedipe. La thérapie va t'aider pour cela. Je te souhaite beaucoup de bonheur et j'ai confiance: Tu n'es pas seule. Moi aussi j'ai vécu des abus et je sais à quel point tout est complexe. La belle-famille La famille Maternité: Actu Café Culture Le livre qui a changé votre vie France:

abus sexe forum sur le sexe

Massage sex chinois com amateur sexe


abus sexe forum sur le sexe